Home French Language Prononciation française : 8 exercices pour s’améliorer

Prononciation française : 8 exercices pour s’améliorer

0
Prononciation française : 8 exercices pour s’améliorer

[ad_1]

Ta prononciation française n’est pas très claire ? Tes interlocuteurs ne te comprennent pas bien quand tu parles ? Découvre 8 exercices pour améliorer ta prononciation. L’objectif ici n’est pas d’atteindre la perfection, mais d’apprendre à énoncer les mots de façon distincte pour être compris par les autres. Sois rassuré, personne ne t’en voudra de parler français avec un accent étranger. Au contraire, les francophones trouvent ça même très mignon !

1. Travailler la discrimination pour maîtriser la différence entre les sons français

Pour prononcer un son, il faut d’abord l’entendre. Il faut donc entraîner son oreille à reconnaître les différents sons d’une langue avant de savoir les produire. L’exercice de discrimination est un wonderful moyen d’y parvenir. L’objectif est d’apprendre à faire la distinction entre deux sons proches. Par exemple, c’est savoir que dans le mot « rue », j’entends la voyelle « u » et dans « sourd », j’entends la voyelle « ou ».

Tu peux faire cet exercice en jouant avec des paires minimales. Ce sont des mots qui ne diffèrent que par un seul son, comme les termes « boire » et « voir ». De cette façon, tu ne te concentres que sur ce son différent. Tu peux reprendre une liste avec deux phonèmes qui te posent problème, comme le « s » et « z » :

  • poisson et poison ;
  • coussin et cousin ;
  • dessert et désert ;
  • douce et douze.

Si tu as un binôme, demande-lui de lire un des mots et entoure celui que tu entends. Si tu pratiques seul, tu peux simplement lire le vocabulaire à voix haute et prêter consideration à la différence de prononciation.

👉 Pour t’entraîner davantage à la discrimination, je t’invite à lire l’article Un exercice pour améliorer ta prononciation française ou à télécharger la fiche PDF qui reprend les principales confusions des sons en français.

2. Faire des gammes pour entraîner les muscle mass de sa bouche

Faire des gammes pour améliorer sa prononciation française

Quand tu parles dans ta langue maternelle, tu fais travailler certains muscle mass de la bouche et du visage. Quand tu parles en français, tu en fais travailler d’autres. Faire des gammes comme au piano va servir à renforcer ces muscle mass dont tu n’as pas l’habitude d’utiliser. Ça te fera gagner en fluidité à l’oral.

Par exemple, la prononciation de la lettre « r » en français pose souvent problème. L’idée, c’est d’associer cette consonne avec des voyelles faciles à dire d’abord : ra – ri – ro – ru – re – rou. Une fois que tu es plus à l’aise, tu peux tenter les nasales et les diphtongues : ran – rin – ron – reu – roi. De cette façon, tu ne te focalises que sur un seul son et tu exerces un muscle de la bouche en particulier.

3. Exagérer la prononciation

Parfois, les gens ne nous comprennent pas parce qu’on mange nos mots. Dans ce cas-là, le problème vient du fait qu’on n’articule pas assez ou qu’on parle trop vite. La resolution ? Prononcer les sons en français avec EXA-GÉ-RA-TION et lenteur.

D’abord, choisis un mot difficile à prononcer en français. Prenons par exemple l’adjectif « étrange ». Ensuite, articule chaque syllabe lentement. É-TRAN-GE. Tu dois sentir les muscle mass de ta bouche travailler. Répète plusieurs fois le mouvement. Ensuite, énonce le mot normalement et plus vite. Résultat : ta prononciation deviendra plus claire et tes muscle mass vont savoir remark émettre ces différentes consonnes et voyelles la prochaine fois.

4. Apprendre des virelangues pour jouer avec les mots de la langue française

Un virelangue, c’est quoi ? C’est un jeu de mots qui contient des difficultés de prononciation. Comme pour les gammes, cet exercice va entraîner les muscle mass de la bouche et va t’aider à mieux articuler les voyelles et les consonnes. Les francophones eux-mêmes, surtout les enfants, adorent pratiquer cette activité ludique.

Voici deux exemples célèbres de virelangues qui jouent sur l’alternance des phonèmes « s » et « ch ». Pour rendre le jeu encore plus amusant, essaie de dire ces phrases le plus vite doable :

  • Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches ou archi sèches ?
  • Un chasseur sachant chasser sans son chien est un bon chasseur.

👉 Si tu veux t’amuser avec d’autres virelangues, découvre nos exercices de prononciation française en pdf.

 5. Utiliser la approach du shadowing

« Shadow » en anglais signifie « ombre ». Le shadowing est une approach qui consiste à répéter ce que dit un locuteur natif juste après cette personne, comme son ombre. Il ne suffit pas simplement d’imiter la prononciation des mots. Il faut aussi copier l’intonation de la voix et l’accentuation des syllabes.

Si tu es au niveau débutant, je te conseille de choisir un interlocuteur qui parle à un rythme lent. Essaie de ne pas mettre l’audio en pause pour que le discours se poursuive naturellement. Au début, tu peux simplement répéter quelques mots ou des bouts de phrase. Tu peux aussi faire une première écoute sans tentative d’imitation et t’exercer au shadowing à la deuxième écoute.

prononciation française : exercice du shadowing

Ce qui est pratique avec cette méthode, c’est que tu peux l’utiliser avec n’importe quel assist audio : une chanson, un movie, un podcast, ou même une vidéo YouTube de Français Authentique. L’idéal, ce serait d’avoir la transcription de l’audio sous la major.

Cette méthode permet non seulement d’apprendre à prononcer le français correctement, mais aussi de sonner comme un natif. En effet, tu vas savoir quelle est l’intonation naturelle dans les phrases, sur quelle syllabe mettre l’accent, quand faire des pauses dans le discours, and so forth. Tu vas ainsi gagner petit à petit en assurance à l’oral.

Tu souhaites apprendre à bien prononcer le français ? Découvre notre cours Prononciation Authentique. Chaque module se focalise sur une voyelle ou une consonne en particulier et contient un exercice de shadowing. Tu y trouveras aussi des astuces simples pour améliorer ton accent.

6. S’enregistrer pour améliorer sa prononciation française

Oui, au début, ça va te paraître weird de t’entendre parler français, mais crois-moi, ça en vaut la peine. En t’écoutant parler, tu sauras si ta prononciation est correcte et surtout, si elle est compréhensible aux oreilles des francophones. C’est aussi une manière rapide d’identifier tes faiblesses au niveau de l’énonciation des consonnes et des voyelles.

Les étapes sont simples à suivre :

  • Lis la retranscription d’un audio et enregistre-toi.
  • Evaluate ta prononciation du français avec l’audio authentic et prends word des différences.
  • Relève les mots que tu énonces mal et essaie de les prononcer correctement.
  • Refais un enregistrement et réécoute-toi.

7. Lire un texte à voix haute avec émotions

Cette approach consiste à lire un texte à voix haute avec beaucoup d’émotions, comme si tu étais un acteur. Cette méthode va t’aider à te détacher des mots et à libérer ta parole. Les mots ne seront plus simplement des mots. Ils vont servir à transmettre des idées et des sentiments.

Apprendre à prononcer le français grâce aux émotions

Comme premier exercice, lis d’abord un texte avec beaucoup d’exagération. Ensuite, lis le même passage, mais cette fois, comme si tu étais un robotic. Deuxième exercice : tu lis un même texte plusieurs fois, mais en exprimant différentes émotions comme la colère, la tristesse, le dégoût ou la joie.

À drive de répéter les phrases de différentes façons, tu deviendras plus à l’aise avec la manière de les prononcer en français. En jouant ainsi sur l’intonation et l’intensité de l’expression orale, tu vas te familiariser avec les mots de la langue française et te les approprier. Tu vas aussi explorer tes capacités en tant qu’orateur.

8. Jouer le rôle de l’interprète

Pour cet exercice de prononciation française, tu joues le rôle de l’interprète. Think about que quelqu’un te donne des directions ou te raconte une histoire. Ton objectif est de réexpliquer la même idée, à ta propre manière, à d’autres personnes qui n’auraient rien compris.

Tu peux faire ce jeu seul chez toi ou avec un partenaire. Par exemple, après avoir regardé un tutoriel sur l’origami, tu peux faire semblant d’expliquer l’artwork du pliage japonais à quelqu’un qui n’aurait pas vu la vidéo. Ainsi, tu apprends à déchiffrer ce que tu entends et à le répéter. En plus, tu utilises directement des termes que tu viens d’entendre, ce qui te permet de retenir à la fois le sens du mot et sa prononciation.

Voilà, tu disposes à présent de quelques petites strategies pour améliorer ta prononciation française. Pour rappel, l’objectif ici n’est pas d’atteindre « l’accent français parfait ». Ça n’existe pas d’ailleurs. Le plus vital, c’est d’avoir une manière de s’exprimer suffisamment claire pour se faire comprendre d’autrui.

Tu veux obtenir des résultats concrets le plus vite doable ? Inscris-toi à notre lettre d’informations et reçois une fiche d’exercices de prononciation en pdf ! Cette fiche contient des virelangues, des jeux de discrimination et des gammes pour travailler les sons difficiles à prononcer en français comme la consonne « r » et les voyelles nasales.

[ad_2]